Faire le bon choix pour ses volets battants

Changer ou renouveler ses volets battants soulèvent à bien des égards quelques questions. Au-delà de l’aspect esthétique, la sécurité, la durabilité, la pose, les matériaux sont autant de points à définir pour faire le bon choix pour ne pas se tromper.

Les éléments à prendre en compte pour se décider sur le choix de ses volets battants

Les caractéristiques liées à la pose

L’environnement – présence d’un balcon, d’une gouttière, d’un garde-corps, d’une descente de toit, d’un soubassement, d’un retour de mur, de jardinières, de trumeau notamment – autour des volets est important. En effet, ce dernier va déterminer et conditionner la pose : en feuillure, en façade ou bien en tableau.

Dans la plupart des cas, il convient d’opter pour des volets battants sur-mesure. Et ce, en raison des nombreuses contraintes liées au bâti mais aussi à des fenêtres non standards et des murs d’épaisseur variable. Alors pour être accompagné de la faisabilité à la pose, mieux vaut en référer à un professionnels du secteur. C’est la garanti d’un produit qui s’intègre parfaitement à votre habitation tout en étant soignée et esthétique.

Le plus technologique possible pour un volet battant high-tech

Fan de domotique ou pas, les volets battants peuvent allier esthétique et confort d’utilisation. Pour cela, un petit capot intégré dans la baie permet en toute discrétion d’installer un système de motorisation pour l’ouverture et la fermeture automatiques du volet. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, cela peut être piloté de manière individuelle et/ou contrôlé à distance.

Les matériaux possibles

Il existe principalement trois types de matériaux : le bois, l’aluminium et le PVC. Chacun présentant des avantages et des inconvénients.

Le bois : produit naturel, noble et recyclable

Le bois est le matériau de référence pour les volets battants. Il mêle esthétisme, tradition et sécurité. Les volets battants en bois peuvent être fabriqués à partir de plusieurs essences. Pour leur assurer une meilleure longévité, mieux vaut opter pour un bois imputrescible ayant pour cela subi un traitement spécifique – insecticide, fongicide et hydrofuge – afin qu’il résiste aussi aux aléas climatiques et aux attaques des nuisibles. Par la suite, avant de l’installer, il est préférable de le peindre ou de le lasurer tous les 2 à 4 ans.

Le bois offre également la meilleure isolation thermique et une bonne résistance aux chocs. Dépendamment de l’essence choisie, le coût sera variable. C’est un matériau idéal car il s’adapte facilement à toutes les architectures des bâtis et prends toutes les formes et détails possibles. Des modèles pleins – barres et écharpes, barres seules ou pentures contre pentures – aux cadres ajourés ou pleins en passant par des volets plus typés comme à la provençale. Toutes les découpes, les tailles sont envisageables et permettent ainsi une personnalisation optimale.

L’aluminium : produit rigide, léger et solide

Seul matériau à avoir une durabilité optimale tout en étant inoxydable. Les volets en aluminium présentent une importante longévité et une excellente résistance aux intempéries et à la corrosion. Ce matériau ne demande quasiment pas d’entretien. Un simple lavage à l’eau additionnée d’un détergent doux est nécessaire. De plus, à l’image du bois, il est également écologique car il se recycle totalement.

Il existe trois familles d’aluminium : isolé, extrudé et extrudé à rupture de pont thermique. Focus sur chacun d’entre eux.

Le premier, l’aluminium isolé, est éligible au crédit d’impôt. Dans ce cas, il s’agit d’un panneau constitué d’une couche de mousse de polystyrène entourée de deux lames d’aluminium. En modèle plein uniquement, il est possible de le décliner dans plusieurs couleurs. Attention cependant aux coloris foncés qui faciliteront l’absorption de la lumière, augmentant ainsi la température du volet et entraînant plus rapidement sa déformation.

Le second, les volets en aluminium extrudé allient robustesse et légèreté. Cette option permet une personnalisation du volet possible tant en termes de coloris que de finitions.

Le dernier, l’aluminium extrudé à rupture de pont thermique présente des barrettes à l’intérieur des profils ce qui garantit un confort supplémentaire face aux écarts de températures chaudes et froides. Ainsi, le fait de fermer ses volets battants revient d’un geste à réguler sa consommation énergétique. Autre avantage, ce type de volets est éligible au crédit d’impôt.

Le PVC : sans entretien et recyclable

De nos jours, les volets battants en PVC sont conçus pour résister aux changements climatiques. Dans la plupart des cas, ils présentent une bonne isolation thermique et phonique. D’une simplicité extrême en termes d’entretien, l’assortiment de coloris et de tentes offrent un large choix pour répondre aux envies et aux besoins de chacun.

Certes, il est moins élégant que les autres matériaux mais c’est aussi le matériau le plus abordable des trois. Il est idéal pour les zones littorales, car il résiste très bien aux embruns. Là encore, certains modèles sont éligibles au crédit d’impôt tant qu’ils répondent aux normes en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *