L’alimentaire est un secteur qui recrute en 2018

Après l’échec des rayons de viande préemballée, de plus en plus de grandes surfaces font revenir de vrais professionnels dans les rayons pour servir des produits de meilleure qualité et offrir un véritable service auprès des clients. Après la révélation de certains scandales alimentaires, ils souhaitent rassurer une grande partie des consommateurs toujours plus exigeants en ce qui concerne la qualité des produits qu’ils achètent.

Une économie en plein renouveau

Le secteur de l’agroalimentaire a encore de très beaux jours devant lui. Que ce soit dans les usines de fabrication au niveau des chaînes de production, de la machinerie ou du contrôle de qualité, que dans les surfaces commerciales, les offres à pouvoir sont très nombreuses. Ce que les entreprises recherchent, c’est du personnel qualifié et opérationnel pour travailler dans les meilleures conditions. 

Des formations professionnalisantes

De plus en plus, les grandes entreprises investissent dans la formation en alternance. Ils créent des partenariats avec des organismes d’enseignement professionnel et recrutent beaucoup d’employés en contrat d’alternance ou en contrat de professionnalisation. L’objectif est très simple. Un étudiant apprend son métier en partie à l’école grâce à des cours théoriques et le reste du temps en entreprise en tant que stagiaire. Dans le secteur agroalimentaire, c’est devenu très courant au point que de nombreux jeunes décident de choisir cette voie pour les débouchés professionnels.

Des facilités de recrutement et d’évolution

Les jeunes diplômés de ces formations ont bien plus de chances de trouver un emploi à la fin de leurs cursus. Lorsqu’ils ne sont pas embauchés par les entreprises qui les ont employés en tant que stagiaires, ils sont généralement recommandés et bénéficient du réseau professionnel de leurs anciens patrons pour trouver plus rapidement une place. D’autre part, l’offre de formation dans ce domaine permet aux salariés d’évoluer dans leurs métiers respectifs. Ils utilisent les heures de leur compte personnel de formation, un dispositif mis en place par l’État pour favoriser les perspectives professionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *