Comment négocier son prêt immobilier ?

Prêt immobilier

Le prêt immobilier est une très bonne option pour accélérer l’acquisition d’un bien ou le financement des rénovations de votre concession. Mais, en dépit de ces avantages, ce type de prêt n’est pas facile à obtenir. Toutefois en utilisant les bonnes astuces, vous avez toutes les chances de réussir les négociations. Pour vous aider, cet article vous livre quelques conseils pratiques pour conduire vos discussions.

Mettez en avant votre apport personnel

Pour négocier efficacement votre prêt immobilier, la première des choses est de mettre en avant votre apport personnel. En effet, c’est sur la base du montant que vous mettez en gage que la banque pourra prendre en compte votre demande de prêt. Alors, pour mettre toutes les chances de votre côté, il est préférable que cet apport soit élevé.

De préférence, il est conseillé d’apporter entre 10 et 30% du prêt que vous demandez. Ainsi, la banque répondra favorablement à votre requête. Avec un tel apport personnel, vous pourrez négocier un taux d’intérêt très satisfaisant. Mais, au cas où vous ne pourriez mobiliser un montant élevé, il est souhaitable que vous apportiez au moins 10% du montant total que vous demandez.

À lire également : Comment savoir le montant de remboursement de son prêt immobilier ?

Montrez que votre taux d’endettement est faible

En plus de l’argument lié à l’apport personnel, montrez à la banque que votre capacité d’endettement est très faible. Généralement, ce facteur est très déterminant dans l’obtention de votre prêt. En effet, lorsqu’il excède 33%, la banque suppose que vous ne vivez pas confortablement et que vous ne pourrez pas payer votre crédit immobilier.

Alors, pour mettre les chances de votre côté, calculez votre capacité d’endettement (par exemple avec un simulateur) et montrez à la banque qu’il est bien faible. Pour que ce taux soit faible, il doit être en dessous de 15%. Lorsque vous êtes dans ce cas, il sera plus facile à la banque de vous octroyer votre crédit immobilier.

Prouvez que vous avez des revenus élevés

Vous ne pourrez pas réussir vos négociations si la banque pense que votre «reste à vivre » est faible. Le reste à vivre désigne la somme qu’il vous reste après le paiement de vos mensualités. Alors, pour espérer avoir votre prêt immobilier, montrez que vous possédez de gros revenus. Très souvent, les banques exigent un seuil de 400€ à 600€ par ménage.

Avec cette somme, la banque saura que même après vos différents paiements, vous avez la possibilité de bien vivre. Cela constitue donc un point positif à votre actif. Mais si vous n’avez pas ce montant, mettez en avant les autres patrimoines dont vous disposez. De même, prouvez que vous gagnez de gros revenus. De cette façon, l’obtention du prêt immobilier sera plus facile.

À découvrir aussi : Crédit Immobilier : les taux ne descendront plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *