Plaque professionnelle pour les professions libérales

Si vous exercez une profession libérale, vous n’avez pas le droit de faire de la publicité pour vous faire connaître. La pratique est interdite, car elle irait à l’encontre de certains principes de ces professions. Votre plaque professionnelle est alors l’un des rares moyens de communication qui vous soit accessible. L’accessoire est toutefois soumis à des réglementations que vous devez respecter avant de pouvoir en user.

Plaque professionnelle : Pourquoi ? Pour qui ?

La plaque professionnelle est un support servant à signaler la présence d’un professionnel. Couramment utilisée par les libéraux, elle orne l’entrée des bâtiments ou du local dans lequel ils exercent. Les modèles sont réalisés par des professionnels maîtrisant les restrictions relatives à chaque secteur d’activité.

Gravée par des prestataires comme le site www.gravure-plaque.com, la plaque professionnelle annonce votre localisation aux passants, ainsi que les informations principales inhérentes à votre métier. Si nous associons bien souvent cet accessoire aux locaux de notaires ou d’avocats, l’ensemble des libéraux l’adoptent pour notifier leur présence à un emplacement donné. Les architectes, les huissiers, les psychologues, les infirmiers y ont notamment recours.

Ce moyen de communication renseigne sur votre identité, vos coordonnées, et donne des indications sur la nature de votre activité. Elle servira à informer et guider les personnes qui auraient besoin de vos services.

plaque laiton

Quelles normes régissent les plaques professionnelles ?

Considérée comme un outil de communication à part entière, la plaque professionnelle comprend quelques impératifs à respecter pour pouvoir être affichée. Elle doit tout d’abord regrouper les informations principales vous concernant. L’accessoire doit présenter votre identité, et renseigner sur votre métier : sa forme, son contenu, tout comme sa matière, sont soumis à des réglementations strictes.

Pensez ainsi à vous informer avant de la faire concevoir. Il est généralement recommandé de s’adresser à l’ordre en charge de votre profession pour savoir ce que vous pouvez faire ou non. Cet organisme est spécialisé dans la réglementation des plaques professionnelles : il pourra vous renseigner sur les critères de validation de l’accessoire. Il s’intéressera notamment à son contenu, ainsi qu’au format adopté.

En dehors de votre nom et de votre domaine d’expertise, vous pouvez aussi afficher votre spécialité, vos contacts, et vos horaires de travail. Notez que le propriétaire de votre local peut également vous imposer certaines règles à respecter pour l’accrochage de votre plaque. Il pourra ainsi interdire certaines couleurs ou matières qui ne s’harmonisent pas avec l’esprit du bâtiment. Il peut aussi limiter le choix de fixation, dans un souci d’esthétique ou de protection de sa façade.

Quelles tailles et matériaux pour votre plaque professionnelle ?

Chacun aura des préférences particulières pour la conception de sa plaque professionnelle. Les standards retiennent des mesures prédéfinies pour chaque type de plaque :

  • Les plaques d’entreprise, de sociétés ou d’experts en comptabilité peuvent être conçues en 40 x 30/30 cm, ou en 40/60 x 30 cm.
  • La plaque d’un professionnel libéral spécialisé dans la santé prend un format de 30 x 20 cm.
  • Pour les professionnels du secteur de la justice, ce format standard ne dépasse pas 20 x 15 cm.
  • Pour une plaque générale ou destinée à une porte, la taille de l’accessoire est réglementée à 15 x 5 cm.
  • Pour les boîtes aux lettres, la plaque professionnelle est de 9 x 3 cm.

Côté matériaux, vous avez le choix entre quelques grands classiques :

  • La plaque en bois ou en plexiglas sera généralement réservée pour une installation en intérieur.
  • Fabriquée dans de l’aluminium, du dibond ou du laiton, la plaque professionnelle trouvera logiquement sa place en extérieur.
  • Vous avez aussi la possibilité de la concevoir dans de l’aluminium souple, du PVC, ou de l’inox.

Rappelez-vous que les plaques que vous accrocherez sur une façade doivent résister à des conditions climatiques variables. Elles doivent aussi être faciles à entretenir, et être assez lisibles pour pouvoir être décryptées par les passants.

Rappelons que les polices admises sont également les plus simples à décrypter d’un simple coup d’œil. Il n’est pas conseillé de rechercher l’originalité en adoptant des polices difficiles à lire. Il faut que l’information soit facile à déchiffrer, et qu’elle soit rapidement retenue par le passant. Votre plaque professionnelle pourra se démarquer grâce à son contraste, son rendu, ou à une gravure de style manuscrite.

À quoi sert la plaque professionnelle ?

Voilà un accessoire dans lequel chaque expert exerçant en profession libérale devrait investir. Sa première utilité est de vous assurer une visibilité. La plaque professionnelle est un impératif pour les libéraux : c’est elle qui permet à votre clientèle de connaître votre localisation, et de la confirmer auprès du grand public. Cet accessoire est aussi le seul type d’affichage auquel vous avez droit, conformément à des critères déontologiques. Si elle permet de se faire connaître, la plaque professionnelle renseigne aussi sur votre réelle appartenance à votre profession.

Bien plus qu’étant une signalétique sommaire, elle confirme votre légalité et votre droit d’exercer. L’accessoire est donc représentatif du sérieux d’un libéral. De fait, il confirmera que vous êtes reconnu des autorités publiques, et que vous êtes habilité à recevoir une certaine clientèle. La plaque professionnelle est également utilisée pour communiquer de façon simple et pertinente. Pour des professionnels qui n’ont pas le droit à des affichages tapageurs, elle offre un bon compromis pour attirer la confiance du client.

plaque professionnelle

Budget et entretien des plaques professionnelles

Le budget de conception et de réalisation dépend de la taille de la plaque et du matériau utilisé. Si les petites plaques de porte en PVC coûtent environ 5 €, il faudra compter plus de 120€ pour un modèle en laiton ou en plexiglas. Le montant final dépendra de ce que vous souhaitez obtenir, et du nombre de plaques à faire réaliser.

La question de l’entretien impactera aussi le choix du matériau. Privilégiez un élément que vous n’aurez pas besoin de nettoyer souvent. Un maximum de 2 à 3 fois par an suffit largement, que ce soit avec ou sans produits ménagers spécifiquement conçus pour leur entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *